Sélectionner une page

APPLYING WHAT I LEARNED 

 

Ça fait quelques semaines que j’ai pas écris ici, occupé à VIVRE la vie !

J’ai réalisé que je suis dans une phase où j’applique ce que j’ai appris au cours des derniers mois/ dernière année.

Je lis moins, je médite moins, je prends moins de temps pour moi et je le sens. Par contre, je vis le moment présent et j’apprécie ce que je fais… C’est comme si j’ai je retournais sur le terrain de jeux avec de nouvelles chaussures. C’est excitant et rafraîchissant. 

Je me sens présent, je sais ce que je vaut, je sais ce que j’ai à offrir, it’s a nice feeling to have.  

La preuve que tous ce temps consacré au développement personnel porte fruit. Simplement dans la façon dont je me comporte. C’est pas quelque chose que tu vois, c’est subtile mais c’est là. Les conversations sont de plus en plus enrichissantes, les actions de plus en plus claires, de moins en moins sensible aux niaiseries et « drama » du quotidien. Le meilleur dans tout ça c’est le feeling d’avoir des réserves à l’infinie. Un puis sans fond… que tu dois toujours entretenir. La beauté dans tout ça c’est que l’entretient est facile une fois rendu. (J’suis loin d’être un sage ou un moine lol, je dis juste que la paix intérieur qui m’habite n’était pas là y’a quelques mois et ça fait du bien, c’est rassurant de savoir que c’est atteignable. Le gros de la job c’est de faire le ménage de toutes les cochonneries qui nous empêche de voir clair… Ensuite c’est juste de maintenir et de bâtir par dessus… quand les fondations sont solides.  

 

I’m more in the doing, applying stuff that I learned and putting everyting into practice…in real life. 

C’est comme un « CHECK POINT » à savoir si je suis capable de retourner vivre dans ce monde en restant alerte, sensible, attententif. En fait, c’est de vivre ma vie en pleine conscience, no matter what. 

So far so good… I mean, je trouve que ma période d’isolation et de remise en question me sert énormément, je suis en meilleure position pour donner. Je sens que j’ai beaucoup plus à offrir qu’avant et c’est un feeling que j’avais jamais vraiment ressenti au paravant. 

C’est pas toujours évident de rester « grounder », reposé et sensible avec soi-même quand le 3/4 de ta job se passe sur les réseaux sociaux; 

– Dm’s, notifications, stories, photos, collab, emails, opinion des gens, jugement, être constemment sous la loupe. 

Par chance je développe des trucs qui m’aident à palier à tout ça afin de rester présent émotionnellement la majorité du temps. ( pour un prochain article )  

Mais honnêtement c’est difficile de garder une constance sur les réseaux et d’entretenir une relation avec ses abonnés quand ta priorité est de rester grounder et vivre le moment présent. 

How the fuck do can you live in the present if you constantly take pics and videos of everything you do? That’s the real challenge. 

Ça fait 2 semaines que je fais presque plus de stories, je partage moins mon quotidien, et je regarde moins mon cell. Je me vois difficilement faire ça toute ma vie… être « influenceur » je veux dire. 

J’ai envi de partager des textes comme ceux-ci, des vidéos qui contribuent au bien-être des gens, des trucs plus grand que la petite bulle instagram.

Comment je me sens après 2 semaines sans partager mon quotidien ? 

Je vis le moment, je me sens présent. Plus que jamais.

La pression de devoir tout partager, chaque activité, moments intimes, souper en famille, amis, du matin jusqu’au soir. C’est lourd parfois.  

Je sais bien que c’est une pression qu’on se met personnellement mais c’est tu weird de se sentir égoiste de soudainement garder ton weekend pour toi ? De ne pas partager ton déjeuner, ta marche en nature, chaque petit fais et gestes ?  

En tout cas moi j’me trouve égoiste et j’ai le feeling que je dois me justifier quand je décide de m »absenter » des réseaux un peu.  

Surtout quand ce que tu partages est dans le but de contribuer au bien-être des gens.  

Anyways, c’est là où j’en suis présentement.  

Je crois sincèrement que SI tu as une sensibilité profonde, que tu es vraiment connecté avec toi-même, c’est impossible de garder une constance sur les réseaux. Un moment donné tu vas être saturé de toute cette stimulation.  

Un moment donné ton corps va te faire sentir le besoin de te recharger, loin de toute cette attention et de prendre un « break ». Un peu comme moi en ce moment, je sais que mon corps et ma tête en ont besoin.  

Comment veux-tu être constant dans un travail qui nécéssite ton attentition jour après jour, heure après heure, minute après minute. C’est comme si tu dois arrosé ta plante à chaque minute.  

C’est vraiment pas négatif, c’est simplement de s’équipper des outils nécessaires pour passer à travers notre journée sans quitter notre esprit. Sans devenir « numb » par l’over-stimulation.

(Je donnais l’exemple des réseaux sociaux d’un point de vue créateur de contenue, mais tout ça s’applique pour n’importe qui dans n’importe quel domaine puisqu’on est TOUS dans cette réalité de surconsommation, attention, notifications.  

Gotta find a way to stay grouded and find a spot where you can FEEL everything and just give your body and mind what it needs.

 

Bon weekend ❤️

 

J’en dit plus dans l’épisode 3 de mon podcast ! Tu peux l’écouter ici 😁

Laisse un commentaire 🙂