Sélectionner une page

OUF.

Pas capable de me grounder… c’est weird, j’ai la tête partout en même temps, c’est comme si j’étais en attente de quelque chose… pas capable de juste « CHILLER »…

La seule façon j’suis capable de me grounder en ce moment c’est d’écrire exactement pourquoi je suis incapable de me grounder 😂. 

C’est à cause de la pleine lune ? Je sais pas.  Peut-être..

 

C’est à cause de ma journée intense de stories sur instagram? Pas mal certain que oui..  j’ai l’impression de tellement me mettre de pression pour que tout soit comme je veux… de partager des conseils, des infos pertinentes qui peuvent vous servir mais des journées comme aujourd’hui… oufffff 

 

Là tu vas voir l’envers du décor… c’est bien beau sur instagram mais maudit que souvent j’paye le prix au niveau de ma paix d’esprit par après. Quand j’partage des trucs pertinent ça me fait plaisir et j’ai l’impression de rendre service mais après avoir fais 2-3h de contenue j’ai la tête 🤯.  C’est vraiment un couteau à double tranchant. Même si je m’améliore dans ma gestion de réseaux sociaux, c’est loin d’être parfait.  Il n’y a pas beaucoup de personnalités publiques qui vont en parler ouvertement (peut-être que oui, je sais pas) mais c’est pas toujours rose. 

Tsé, je déteste qu’on m’étiquette comme étant un  “influenceur”… je le suis devenue par défaut en allant à OD mais maudit que c’est pas moi. J’ai vraiment pas l’impression de “fit in” dans ce monde là.  Au début je me suis dit “bon c’est une habitude, un nouveau monde “ je pensais m’y faire et je me mettais vraiment beaucoup de pression pour faire comme les autres que tout semble si fluide. Props à ceux qui partagent leur vie complète 24/7 parce que j’serais jamais capable… Déjà que j’me trouve intense parfois… genre la pression de me dire  » ohhh j’ai rien poster aujourd’hui, pis là j’me sens mal »… à bien y repenser C’EST PAS NORMAL. Et c’est là que j’en suis conscient, j’ai réussi à briser ce pattern mental là durant la quarantaine en me retirant subtilement des réseaux. 

 

La grosse différence c’est que j’me qualifie plus comme étant juste quelqu’un qui partage ses passions, ses projets/ business et qu’à travers tout ça, ça puisse avoir un impact positif sur la vie des gens. 

J’ai jamais aimer aller dans les soirées 5 a 7, les tapis rouges, les événements bonder de monde et faire des stories en public. Ça m’a toujours fait faire de l’angoisse. Je me suis toujours senti comme un imposteur… genre “qu-est-ce que j’ai fais de SI spécial pour avoir le droit d’être là ? 

Encore une fois je le répète, je veux simplement me faire connaître pour ma vrai personne, pas parce que j’ai une 100enne de millier de followers pis que c’est la seule raison pour laquelle j’suis invité dans les évènements… but I guess que c’est ça la game maintenant. 

Anyways, plus je passe de temps à écrire ici, plus j’réalise que mon rôle dans cette vie est peut-être de mettre la lumière sur tout ce qu’on ne parle pas vraiment. 

 

(Autre parenthèse; j’suis vraiment incertain de tout ce que je fais en ce moment, si c’est une bonne idée  de m’ouvrir comme je le fais. Y’a mon “gut feeling” qui est comme “ GO” pis ma tête qui me dit “ferme ta gueule, reste silencieux, ça sert à rien” … on va bien voir où tout ça va me mener. J’peux pas savoir si j’essaie pas…

 

Parlant de ça… pendant que j’y pense…

 

Si en ce moment tu penses à quelque chose que t’as toujours voulu faire mais que ta tête t’as dit “non j’crois pas que c’est une bonne idée” tu devrais peut-être retourner dans ton coeur et repenser à ça. 

 

En ce moment j’pars un blogue pis j’ai aucune idée si ça va marcher ou non… mais l’important c’est de faire les choses pour soi, sans se créer d’attentes. 

 

Les mauvaises idées sont celles qui ne viennent pas du coeur. Si à la base du fais quelque chose en te disant “ j’pense ça va pogner” ou “J’pense que les gens vont aimer ça” pis qu’au final tu enjoy pas le processus, bah aussi bien laisser tomber et revoir tes priorités… 

 

Bon, il se fait tard, je vais finir ça ici. 

 

Until next timeeeee, peace 👋🏼

 

Ps. On dirait que de parler au “JE” me fais sentir vraiment égoïste. Genre c’est mon journal mais t’es quand même là à me lire… bref MERCI pour ton temps et ton support.