Sélectionner une page

 J’avais hâte d’écrire…

C’est un drôle de feeling que j’ai en me réveillant ce matin.. il est 6h30 et j’ai pas été capable de m’endormir avant 1h du mat… 

 

J’pense que de publier mon premier article a tellement été libérateur et de voir les réponses positives suite à cette ouverture m’a simplement rendu excité à en écrire un autre.  

 

Soooo let’s keep this rolling…

 

Lol normalement je touche pas à mon ordi avant 9-10h (routine du matin que je parlerai surement dans un autre article) mais le point c’est que jamais j’aurais cru sentir  l’urgence de prendre mon ordi et d’écrire exactement comment je me sens. 

 

What if c’est ça le chemin que je dois prendre ? D’être 100% transparent et vulnérable et de m’exprimer pleinement. 

 

Depuis l’âge de 20 ans que je “rush” vouloir essayer d’avoir ma vie “in check” ou “figure out”… Devenir entraîneur, entraîner du monde de tous les âges, les aider à être en meilleure santé… Recevoir de la reconnaissance à ce niveau là etc.. Je me sentais accomplie mais JAMAIS comme le feeling que j’ai ce matin après avoir simplement écris un petit  extrait de mes pensées courantes. (Ah si seulement vous saviez à quel point y s’en passe des choses dans ma tête LOL) 

 

Ça m’emmène à réfléchir sur l’idée qu’on à de la vie et ce qu’on PENSE qu’on doit faire pour s’acomplir VS. Où la vie nous mène si on écoute vraiment notre “Gut feeling” 

 

J’ai toujours su un peu que j’aimais communiquer et échanger sur des sujets plus profonds mais je n’ai jamais vraiment porter attention à cet aspect. Pour moi c’était trop intimidant de penser à haute voix. 

 

J’me rappel encore y’a quelques années, j’devais avoir 18-20 ans y’a des journées où j’me crissais complètement de ce que mes amis ou les gens allaient penser et j’écrivais des textes réfléchis, vulnérables sous mes publications instagram. 

Une fois publié j’ai un genre de “mixed feeling” de  “wow j’suis fier j’me sens libéré, j’continue… Versus le doute qui embarque en me disant que je devais l’enlever parce que j’avais peur des réactions / opinions de mes amis. 

Tout ça pour dire que je crois que j’ai toujours eu cet envi de m’exprimer pleinement mais j’avais pas le courage pour le faire. 

 

GUT FEELING 

 

Souvent on fait des choses dans la vie où on y pense pu trop, ça fait juste parti de notre routine, nos habitudes et c’est “l’auto-pilote” qui embarque. Beaucoup de gens vivent leurs vie comme ça, sans vraiment s’arrêter puis se demander si ils sont toujours heureux dans leur emploi, dans leur relation, dans leur vie en général.  Ça fait tellement longtemps qu’ils sont sur le pilote automatique que leur “gut feeling” est devenu paresseux. Ou plutôt la capacité d’écouter ce feeling n’est pas développée. C’est comme s’il n’existe plus. Y’a tellement de distractions autour de la personne qu’elle ne prend plus le temps de s’écouter et de savoir ce qui va la rendre vraiment heureuse…

 

Tu vois, si je peux donner un exemple concrêt, mon “shift” vers promouvoir un “lifestyle” équilibré en freinant un peu la promotion de l’entraînement et mettant de l’avant l’aspect émotionnel, mental, développement personnel ne serait jamais arrivé si j’avais pas pris du temps pour réfléchir. (Thanks à la quarantaine, sans ça je ne crois pas que j’aurais eu le “temps” de m’arrêter pour faire un 180 degré, j’avais un horaire trop charger pour faire ça)  MAIS, j’ai toujours eu une petite voix intérieur qui me chuchotais des indices quand je me retrouvais seul.

J’enviais tellement les gens qui avaient la capacité d’être 100% real en tout temps et de pas avoir peur de l’opinion des autres. Maintenant mes « mentors », les auteurs que je lis, youtubers, podcasters, etc… sont tous des gens qui ont cette capacité d’être vulnérable, mettre l’égo de côté puis laisser leur coeur parlé. Probablement pourquoi je relate autant à eux… je sentais que j’avais besoin de faire ça aussi. 

Ça fait peur… Criss oui ça fait peur quand on fait des gros shifts en suivant notre intuition. Il faut couper cette petite voix là qui t’empêche de progresser dans la direction que tu souhaites et écouter son gut. 

 

Pis mon gut en ce moment me dis d’écrire un autre journal à 6h30 ce matin en écoutant du piano…

 

Je pense qu’on doit tous se laisser une chance et d’explorer les avenues qui semblent incertaines. J’ai comme compris que mes plus gros sentiments d’accomplissement sont venu en faisant exactement ce qui me fait peur.

Par exemple:  Les live workouts que je faisais durant la quarantaine (J’étais tellement stressé, mais tellement bénéfique à mon cheminement) sans ça peut-être que j’aurais pas eu le courage de passer au prochain niveau et de faire ce que je fais en ce moment. 

 

Hier j’suis aller me coucher en me répétant que j’étais fier de moi. Chose que je me dis très rarement. Mais j’ai compris que peut-être la vie attendant que je fasse exactement ça, me rendre vulnérable et partager des réflexions dans l’univers.  Le “ out come” est juste incroyable. 

 

Même si personne me lis, juste  le feeling de mettre mes réflexions dans l’univers et d’offrir la possibilité à quelqu’un de relate avec e que j’écris et de potentiellement le faire débloquer sur des aspects de la vie, ça vaut plus que tout ce que j’ai accomplis jusqu’à maintenant. 

 

Donc pour finir (Fkg weird de faire une conclusion dans un journal mais j’dois me rappeler que y’a des gens qui lisent 😂) 

 

Alors je disais… pour finir, I hope it will inspire you to listen to your true callings, (ça sonnait mieux en anglais mais essentiellement je t’encourage à faire des petits “check point” dans ta vie. De t’arrêter juste laisser ton feeling intérieur monter. De t’écouter et être attentif à ce que la vie veut te montrer. 

 

De te demander si la vie que tu vies présentement, est représentative de tes aspirations et ton idéal de vie. 

 

DO WHAT YOU LOVE… mais tu peux pas savoir si tu ne t’écoute pas… 

 

Ps. Je sais pas trop si on retombe en quarantaine ou pas mais si c’est le cas, c’est l’opportunité pour toi d’appliquer exactement ce que j’ai écris dans ce texte.  Keep it up, si ça fait peur c’est probablement la direction que tu dois entreprendre. 

 

Love xxx 

 

Yan 

 

J’ai pas encore trouvé le moyen de mettre un bouton “share” si vous vouliez partager l’article avec vos amis / famille whatever , sorry 😂 je vais essayer de faire ça aujourd’hui.. sinon j’adore vous lire, votre feedback et commentaires sont vraiment touchants donc n’hésitez pas à en laisser ici ou dans mes DM sur ig ❤️