Sélectionner une page

Pas un début d’année comme on l’aurait espéré… 

Je sens la déception, la tristesse, la rage, l’injustice dans l’air… et surtout la peur… 

À fleur de peau, essoufflé de cette année sans répit… et nous voilà repartis pour une autre année semblable… 

C’est rough, c’est du jamais vu et je comprends tout à fait que nous soyons plus qu’au bout du rouleau… 

En me détachant un peu des réseaux et de toute cette négativité au cours des dernières semaines, je ne peux m’empêcher de constater qu’on est “crissement “ en train de s’aider en essayant de pointer tout le monde du doigt. 

On parle d’entraide, de support, de compréhension, d’empathie… 

Mais tout ce que je vois c’est de la haine et une communauté décousue. 

À vrai dire, la première chose que je me suis dit en revenant sur les réseaux c’est; “ Mon dieux que c’est rendu hostile, ça fait mal au coeur de voir un peuple (nous les québécois)  autant divisé.”

 

 

VIVRE ET LAISSER VIVRE

 C’est crissement lourd. On cherche tous un coupable, on pointe tout le monde du doigt. C’est toujours la faute du voisin. 

De participer à tous les débats actuels ne fait qu’empirer la chose. De prendre position dans une situation aussi complexe et inconnue ne fait qu’alimenter toute cette injustice.

Et pendant ce temps… 

On s’oublie tous en tant qu’individu. 

On est “plugger” sur les news 24/7 en espérant une bonne nouvelle lors des points de presse, on espère qu’un miracle se produise… 

C’est hors de notre contrôle, on peut chialer tant qu’on veut, blâmer tout le monde, ça ne changera pas le fait qu’on est dans une situation particulière. 

Je suis loins de dire d’être indifférent à la situation actuelle, mais bien de penser à soi, à son propre bien-être… en fait, à se que nous pouvons contrôler.

 

METTRE NOTRE ATTENTION À LA BONNE PLACE

Je pense sincèrement que si notre attention était dirigée vers nous-même plutôt que vers les nouvelles, notre santé mentale collective serait incroyablement meilleure. 

Plus d’amour, moins de haine, plus d’appréciation, moins de chialage, plus d’entraide, moins de division… 

Chaque individu possède la capacité de contrôler son propre bonheur… ou du moins, créer son bonheur… 

Pour 2021 je nous souhaite de l’amour. 

De pouvoir s’aimer soi-même afin de donner au prochain. 

L’amour de soi commence par se respecter, savoir mettre nos barrières, se choisir soi-même avant de gaspiller notre énergie sur des événements ou des situations externes hors de notre contrôle.

 

AMOUR & SANTÉ

Prioriser notre santé… 

Que ce soit notre santé physique, psychologique, mentale, spirituelle… 

Cette période de confinement et d’isolation nous force à développer des trucs afin de se préserver… afin de survivre à cette crise. On doit se battre pour ne pas se noyer dans toute cette vague de négativité… 

Voici ma première pensée pour 2021… c’est simple; AMOUR 

J’aimerais que ce message soit partagé à ceux qui en ont besoin, à ceux qui trouvent ça plus “rough”, à ceux qui ne voient plus le soleil briller. 

Bon début d’année, 

Force et amour ❤️

 

 

 

TU veux ajouter quelque chose ?  laisse un commentaire ci-bas